LA FSU-MAE interpelle le Ministre

mercredi 20 novembre 2013
par  SUPMAE-FSU
popularité : 66%

Lors de la présence du ministre Laurent Fabius au CTM des 6 et 7 novembre, la FSU-MAE s’est félicitée de la décision de ne pas rattacher les établissements culturels à l’Institut Français. Cette décision va dans le sens de la préservation du service public à l’étranger et du maintien de l’outil linguistique et culturel au sein du ministère des Affaires étrangères.

La FSU-MAE a indiqué au ministre qu’il fallait continuer dans cette voie !

La FSU s’est étonnée que les questions budgétaires ne soient abordées par aucune organisation syndicale.

La FSU a notamment demandé au ministre de revenir sur les diminutions de budget prévues pour le MAE mais pour la subvention de l’AEFE. Elle lui a demandé de revenir sur les suppressions d’emplois, les externalisations et de d’augmenter de manière significative les rémunérations des recrutés locaux ainsi que celles des agents de l’Etat qui n’exercent pas des fonctions de direction.
La FSU a également demandé au ministre de rétablir l’équité entre les recrutés locaux et les autres personnels y compris en terme de dialogue social et d’engager un processus de titularisation de tous les contractuels qui le souhaite y compris ceux qui sont en contrat local.

A ces interpellations, le ministre s’est contenté d’excuser les organisations syndicales qui n’avaient pas abordé les questions budgétaires, de justifier les externalisations et de dire que les moyens étaient limités sur les rémunérations !


Navigation

Articles de la rubrique