Le Ministre rencontre les organisations syndicales

jeudi 19 mai 2011
par  SUPMAE-FSU
popularité : 45%

Entretien Syndical avec Alain Juppé le 19 mai 2011-05-19

Ce matin les organisations syndicales du Ministère des Affaires Etrangères étaient reçues par le Ministre, M. Alain Juppé

Cet entretien que nous demandions depuis la prise de fonction d’Alain Juppé avait pour objectifs principaux de réexposer nos exigences syndicales et de recevoir les orientations politiques du Ministre. Nous n’avons pas été déçus…..

La FSU a soutenu les revendications suivantes :

- Arrêt immédiat de la RGPP aux Affaires Etrangères revendiqué explicitement par la seule FSU et de ce fait :
Arrêt des suppressions d’ETP
Arrêt des licenciements des non titulaires
Arrêt des externalisations

- Refonte mais à la hausse des Indemnités de résidences

- Amélioration radicale et immédiate des mécanismes du dialogue social

- Harmonisation de la situation des personnels recrutés locaux des EAF avec celle des personnels du réseau diplomatique et consulaire notamment sur les rémunérations et les conditions de travail ce qui implique des CHSCT commun (pb du Maroc)

- dans le cadre du plan de résorption de la précarité qui va se mettre en place, donner la possibilité aux français et ressortissants de l’UE qui occupent des emplois dans des services de l’Etat à l’étranger d’être titularisés dans des corps de fonctionnaires aux Affaires étrangères et dans d’autres ministères comme l’Education Nationale pour les personnels de l’AEFE.

Alors que 6 juillet dernier Alain Juppé et Hubert Védrine affirmaient conjointement « l’arrêt d’un affaiblissement sans précédent des réseaux diplomatiques et culturels »" de la France en précisant que « L’instrument est sur le point d’être cassé, cela se voit dans le monde entier » et « tous nos partenaires s’en rendent comptent ». « Le ministère a été amputé en 25 ans de plus de 20% de ses moyens financiers et en personnels et "aucune administration n’a été réduite dans ces proportions ».

Aujourd’hui, le même Ministre tout en réaffirmant largement ses récents écrits a joué l’équilibriste en expliquant qu’il n’avait pas de baguette magique, qu’il ne comptait pas mettre un terme à la RGPP mais que les nombres de suppressions d’ETP seraient revus à la baisse pour 2011, 2012 et 2013 !!
Grand bien nous fasse, mais le Ministre feint d’oublier que les réductions d’effectifs des dernières années ne permettent déjà plus à ce ministère d’assumer correctement les fonctions qui sont les siennes.

Hormis cela les intentions politiques de notre Ministre sont louables bien que dans la droite ligne de la politique du gouvernement dont la priorité est de réduire les déficits publics.

- limiter la dégradation budgétaire

- faire bénéficier à 37% des agents de catégories C d’augmentation d’IR (4 millions d’euros)

- augmenter les primes en centrale pour les C

- faire bénéficier aux agents de droit local de plus de retour catégoriel (1 million d’euro en 2010, 2 million en 2011)

- renforcer le dialogue social dans l’instance spécifique des recrutés locaux et améliorer la protection sociale par le recours à des assurances privées

- diminuer les suppressions de postes en particulier sur les RL

- développer le réseau AEFE en donnant des moyens pour l’immobilier

- être attentif à la réécriture de l’article 50 de la loi sur les bonifications hors d’Europe pour la retraite

- pas de titularisation d’agents de l’Etat du MAE à l’étranger

Et pour finir mais non des moindres … je n’ai pas de religion en matière d’Opérateurs ni d’Externalisations mais il faut voir par l’expérimentation si c’est un avantage pour le ministère. Je n’arrêterai pas les expérimentations…

La FSU précise tout de même que les propos de M. Juppé sont un vrai copier/coller de ceux déjà tenus les 4 et 5 mai dernier en CTPM.

Dont acte Monsieur le Ministre. Les paroles n’engagent que ceux qui les écoutent ou les croient. Pour la FSU, seule l’action des personnels en France et à l’étranger est de nature à faire changer toutes ces décisions

 !