SERVICE PEDAGOGIQUE DE L’AEFE : RENOUVELER L’EQUIPE D’ENCADREMENT N’A MALHEUREUSEMENT PAS PERMIS D’AMELIORER LE MANAGEMENT DES PERSONNELS DU SERVICE…

mardi 2 juin 2015
par  SUPMAE-FSU
popularité : 50%

La FSU/MAE avait rencontré la directrice de l’AEFE en septembre dernier, et s’était félicitée du départ du chef du service pédagogique de l’époque, qui devait permettre de mettre fin à un management toxique avéré et au harcèlement subi de longue date par les agents du service.

Las… Une nouvelle équipe a été mise en place, suivie d’une réorganisation interne du service, mais les difficultés subsistent :

-  Le chef de pôle formation continue, examens et usages pédagogiques du numérique, arrivé le 1er septembre 2014, a présenté sa démission mi-octobre ;
-  La réorganisation interne du service qui s’en est suivie ne semble pas aplanir les difficultés, au contraire ;
-  Les arrêts de travail pour raisons de santé continuent de se multiplier ;
-  Les tensions persistent, le mal-être des agents également ;
-  Les problèmes de fond (notamment les RPS liés au comportement du personnel d’encadrement, et à un mode de gestion atypique des personnels mis en difficulté) ne sont pas traités de manière satisfaisante.

Des éléments élémentaires, et pourtant essentiels, semblent être perdus de vue par l’agence :

-  Quand un médecin établit un arrêt de travail pour raisons médicales, l’agent bénéficiaire de cet arrêt ne travaille pas ; l’employeur n’a donc pas à le contacter par messagerie ou par téléphone pour des raisons de fonctionnement du service ;
-  Si le médecin établit une prolongation, l’agent qui en bénéficie dispose de 48 heures pour la transmettre à son employeur ; ce dernier n’est donc pas habilité à réclamer de justificatif en deçà de ce délai légal.

D’autres, plus incompréhensibles, interpellent la FSU/MAE :

-  Sur quelle base légale se fonde la direction de l’agence pour informer - de manière orale et par personne interposée – un agent en arrêt maladie de la remise en cause du renouvellement de son contrat du fait de son arrêt de travail, alors qu’il donnait jusqu’à présent entière satisfaction ?
-  Pourquoi la confidentialité de ces éléments n’est-elle pas respectée ?
-  Pour quelles raisons un agent, victime d’une agression de la part de son supérieur hiérarchique direct pendant une mission à l’étranger, ne reçoit-il pas de réponse de la direction qu’il a pourtant saisie par écrit ?
-  Comment peut-on accepter l’utilisation d’un téléphone professionnel à des fins personnelles, et tolérer l’échange de propos tendancieux avec un interlocuteur privé dans le cadre d’un déplacement professionnel ?
-  Pourquoi la direction reste-t-elle muette sur le sujet ?
-  Comment la direction peut-elle accuser un agent d’insulter sa hiérarchie sans justifier ses propos ?
-  Pourquoi la demande de communication de justificatifs (exprimée séparément par l’agent et par la FSU/MAE) est-elle restée sans réponse ?

La FSU/MAE a demandé à rencontrer la directrice de l’agence, afin de lui rappeler une fois encore sa responsabilité en matière de RPS, et de se faire préciser notamment la position du curseur, au sein de l’agence, en matière de discrétion et de confidentialité au regard de la gestion des personnels.

Elle va saisir cette occasion pour attirer son attention sur la situation administrative des agents titulaires détachés sur contrats, assimilés à des contractuels et qui – contrairement à ce qui est indiqué par le Ministère de tutelle – ne bénéficient pas dans les faits de la possibilité de renouveler leur contrat au moins une fois.

Le compte rendu de cet entretien fera l’objet d’un nouvel article, mais la FSU/MAE déplore dès à présent un délai trop long pour obtenir un rendez-vous.

S’il avait eu lieu bien en amont, cet entretien aurait sans doute permis d’éviter la dégradation d’une situation , préjudiciable à l’agent concerné, qui subit depuis début mars dernier le harcèlement de son supérieur hiérarchique direct, lequel se permet de croire qu’il peut faire de lui ce qu’il veut – enfin c’est ce qu’il dit devant témoins…

A suivre./.


Navigation

Articles de la rubrique