Sur les établissements culturels

mercredi 20 novembre 2013
par  SUPMAE-FSU
popularité : 44%

Lors du CTM des 6 et 7 novembre 2013, la DGM, Anne-Marie Descôtes, est venue présenter le dispositif et répondre aux questions des syndicats.

Rien de neuf par rapport à la réunion de concertation de la semaine qui a précédé le CTM.

Ce sont les mêmes vieilles formules qui sont utilisées :

-  suppression des « doublons instituts/alliances » évidement en faveur des alliances, Varna, Porto, Venise, Kosice, Kharkov ;
-  suppression des établissements à « faible rayonnement », Séville et Groningue ;
-  fusions en Allemagne, Cologne/Düsseldorf, Dresde/Leipzig ;
-  suppression de trois antennes : Tuzla, Mostar et fondation André Malraux.

D’autres questions sont en suspens :

-  le sort de 2 annexes d’Athènes, Patras et Larissa ;
-  la disparition de Cracovie 12 emplois de recrutés locaux à la clé !
-  La fermeture de Parakou au Bénin.

L’enjeu, pour l’administration d’après la FSU-MAE, c’est la suppression d’emplois à savoir 9 ETP sous plafond et 24 emplois de recrutés locaux dont les 12 de Cracovie.
Sur l’immobilier, le ministère pense à la vente de l’Institut Français de Berlin.

A noter la faiblesse voire l’indigence de certaines réactions… « L’essentiel est de préserver le cœur de métier » (ASAM/UNSA) et « principe de réalité » (CFDT).


Navigation

Articles de la rubrique