Un malaise social inquiétant

lundi 31 janvier 2011
par  SUPMAE-FSU
popularité : 45%

Au cours de leur visite au Maroc du 26 au 28 Janvier 2011, Roger FERRARI et Laurent SERRA respectivement responsables FSU et SG SUPMAE - Syndicat Unitaire des Personnels du Ministère des Affaires Etrangères accompagnés de Fouad BOUOUDEN pour l’UMT, ont rencontré les collègues des villes de Casablanca, Rabat, Marrakech et Agadir autour des questions et revendications du personnel dans le cadre d’heures d’information syndicales.

PNG - 51.9 ko

Lors des différentes rencontres avec les personnels un malaise social inquiétant a été exprimé par les collègues, puisque les avancées tant attendues sur les questions salariales n’ont pas encore vu le jour. Les personnels ont demandé 15% d’augmentation due principalement aux différentes pertes de pouvoir d’achat, l’engagement pris en 2008 par l’ambassade pour atténuer l’impact fiscal des recrutés locaux, le coût de vie versé lorsqu’il l’est qui est loin d’être la réalité (Différenciation en fonction du réseau 2, 1 voire 0%) alors que pour les expatriés 4,02% en 6 mois seulement (2,01 en juillet 2010 et 2,01 en janvier 2011). A cela s’ajoute également une perte sur les cotisations sociales tant pour les RL français en 2010 que marocains cotisant à la CNOPS (-95 Dhs mensuel pour chaque agent depuis le 1/1/2011).
Le logement et l’éloignement autour des périphéries dans les villes marocaines « pression immobilière forte », l’éducation des enfants dans le privé (augmentation des frais de scolarité, cantine…), le transport des agents, l’inégalité dans le traitement entre agents, les grilles de salaires obsolètes…
A cela s’ajoute le train des différentes réformes tenues par l’état français qui menace les emplois.

Une réunion à l’issue de cette tournée a été organisée avec l’Ambassade représentée par le Ministre Conseiller M.L POUILLE, le SAFU par Mme M. LEBRUN et M. J.LECAS, le vendredi 28 janvier 2011 à 13 heures.

Pour les représentants syndicaux SUPMAE, FSU et UMT, les demandes ont été les suivantes :
- Demande d’augmentation de 15% pour l’ensemble des agents du réseau diplomatique, consulaire et des IFS au Maroc avec des premières mesures rapides sans attendre la fin de l’année 2011.
- Calendrier précis sur les étapes et sur les conséquences de la fusion SCAC-EAF avec obligation de résultats.
- Réforme des grilles salariales avec un échéancier rapide.
- Pas de licenciement suite au processus de fusion.

Toutes ces demandes ont été accompagnées par des propositions concrètes et constructives de la part de la FSU et UMT.

L’ambassade a répondu pour l’ensemble de ces demandes par :
- Aucune mesure salariale pour les agents à court terme n’est prévue.
- Une réflexion est menée sur les mesures individuelles et les grilles de salaires pour arriver à des propositions l’été prochain voire la fin de l’année 2011.
- Pas d’engagement sur les suppressions de postes ou licenciement mais le Poste « travaille dans cet esprit ».
- L’administration s’engage dès à présent à remettre aux représentants des personnels le calendrier des étapes de la fusion.

Ces réponses ne correspondent pas du tout à l’attente des personnels du réseau au Maroc, la FSU sera reçue par le Ministre d’Etat, Ministre des Affaires Etrangères et Européennes Mme Michèle Alliot-Marie le 4 février 2011.

La FSU et l’UMT ont informé l’ambassade que si à cette date il n’y avait pas de propositions écrites de leur part à commencer par les revalorisations salariales, tous les agents des services français au Maroc seront appelés à la grève le 10/2/2011 en envisageant la poursuite du mouvement des personnels.